Le SD4 est un projet de conception d'un avion de construction amateur qui sera construit sous le régime du CNRA (Certificat de Navigabilité Restreint d'Aéronef).
Il s'agit d'un quadriplace à train tricycle de loisir/voyage à aile basse cantilever construit principalement en bois et calculé en catégorie utilitaire (soit +6,6G/-3,3G à la rupture).

Sa masse maximale en ordre de vol est prévue à 1000kg pour une masse à vide visée de 550kg.

Il est prévu une motorisation aéronautique dans la gamme 150-200hp.

  • l'aile basse trapézoïdale, dont les plumes sont démontables après les marches-pieds, présente une envergure de 9m50, une surface de 14m², est constituée de longerons bois/carbone, de queues de nervures en polystyrène extrudé et d'un longeron arrière supportant les ailerons et volets à fente à commande électrique
  • l'aile est intégralement revêtue de contre-plaqué Okoumé puis marouflée à la fibre de verre époxy
  • les plumes s'enfilent dans un tronçon central solidaire du fuselage appelé "L-Box" (la boite à longerons) constitué de 2 longerons bois/carbone formant caisson et constituant la pièce centrale du fuselage
  • les réservoirs structuraux sont logés dans les bords d'attaque des plumes d'une envergure unitaire de 3m60 + tenon de longeron débordant de 1m15 pour s'enfiler dans le L-Box
  • le verrouillage de chaque plume se fait par deux axes, un en bout de marche pied, l'autre sous l'accoudoir central
  • le fuselage, voulu confortable, présente une largeur aux coudes d'un peu plus d'1m20 et une longueur de 7m50
  • il est également intégralement revêtu en CP Okoumé et marouflé FdV/époxy dans le but d'obtenir un aspect proche d'un avion composite et d'assurer une bonne protection à la cellule, gage du meilleur vieillissement possible.
  • les sièges avants présentent un position semi-couchée et sont disposés immédiatement en avant du L-Box. Il sont réglables en inclinaison/hauteur par pivot à l'avant du siège
  • la banquette arrière, voulue également confortable avec une position légèrement rehaussée et redressée par rapport aux places avants, permet de loger sous chaque assise un bagage cabine de dimension standard
  • une soute en arrière de la banquette, permettant de charger 60kg, de bagage complète la capacité de chargement. Des accoudoirs (flancs + centre) sont également prévus.
  • Les flancs extérieurs de fuselage sont inclinés à l'angle du dièdre (5%) pour minimiser autant que possible les interactions aile/fuselage et diminuer autant que possible la trainée, ils sont rectilignes et parallèles sur toute la longueur correspondant à la corde d'emplanture d'1m70 pour la même raison
  • Le fuselage forme un caisson travaillant constitué de 2 lisses supérieures de 24x32mm rabotées à la pente des flancs et de 4 lisses inférieures passant sous l'aile de 18x18mm formant un "coin" à 45° qui sera fermé par un bloc de polystyrène extrudé poncé formant des coins arrondis puis recouverts de fibre de verre
  • Les empennages classiques sont constitués d'un plan fixe et d'une gouverne, n'aillant pas voulu tomber dans les complications de mise au point d'un empennage H monobloc
  • Ils sont décalés afin de minimiser les trainées d'interaction entre eux, l'empennage horizontal se retrouvant en avant de la dérive, assurant ainsi une bonne alimentation du tiers inférieur de la dérive quelque soit la configuration de vol de l'appareil et évite le masquage intégral provoqué par le fuselage aux grands angles d'incidence, phénomène souvent constaté sur les avions dont la dérive est avancée par rapport au stabilisateur
  • le train est prévu tricycle avec des jambes de train principal ,probablement en composite, fixées en arrière du L-Box dans la partie marche-pied
  • le train avant est amorti et directionnel, ll devrait être fixé juste en arrière de la cloison pare-feu inclinée à l'angle de la jambe (soit 10° à 15°) laissant d'avantage de place pour le débattement des palonniers sans avoir à avancer outre mesure la motorisation, ce qui poserait des problèmes de centrage et obligerait un renforcement des lisses et flancs de fuselage. J'ai fait le choix de positionner la jambe dans le fuselage et non en avant de la pare-feu afin de ne pas avoir à gérer de passages de cloison pour la commande de direction de la jambe, passages qui sont impossible à rendre étanches et présentant un risque en cas de feu moteur
  • le plancher avant, à part dans l'axe du train, est prévu assez incliné, ménageant ainsi un espace confortable pour loger le/les silencieux d'échappement qui se verraient ainsi proprement carénés. La pente du plancher assure également un rôle de "convergeant" afin d'optimiser l'échappement de l'air de refroidissement moteur tout en minimisant la trainée de refroidissement qui représente une part notable de la trainée globale d'un avion léger