Les différentes étapes de la construction de la maquette d'aménagement.

Phase 1 : Préparation des éléments

Elle fait donc suite à la maquette de l'habitacle que j'avais fait rapidement pour choisir la position de pilotage, la distance du tableau de bord et de la cloison pare-feu, la plage de réglage des sièges pour correspondre à des gabarits très différents ...
Je prévois de la réaliser de la pare-feu à la soute, à l'échelle 1, comprenant donc le L-BOX complet et le repose chapeau (la "plage arrière")

Ne vous étonnez pas de voir que j'ai utilisé du "beau bois".
J'ai approvisionné il y a quelques temps 5 beaux chevrons de pin d'Oregon et je me suis entrainé à en débiter 2, et l'un d'eux (pour le moment) n'a pas passé les tests de rupture.
Bien que ce bois soit magnifique et qu'il ait tenu très fort au test de contrainte en flexion, son mode de rupture le rend incompatible à une utilisation sur avion.
En effet il casse net "comme du sucre" au lieu de casser sur une plus grande longueur et de manière progressive. J'essaierai de mettre des photos à l'occasion pour que ce soit parlant.

Autant donc utiliser ce bois pour me familiariser un peu au travail sur du vrai bois pour avion, plutôt que du bois vulgaire rempli de nœuds de chez brico-merlin ... et puis une fois utilisé pour autre chose, je suis vraiment sûr de ne jamais être tenté de m'en servir sur le vrai avion.

L-BOX (La Boite à Longerons)

Le bâti de réalisation et de montage des longerons du L-BOX : cette première version m'a posée bien des soucis, en ne permettant pas de poser des serre-joints à la verticale pour plaquer correctement les pièces sur le bâti :
SD4_Longeron_L-Box_Bati_01.jpg
SD4_Longeron_L-Box_Bati_avec_ame.jpg

Aller, c'est parti pour faire chauffer la collection de serres-joints (et je n'en n'ai pas encore assez !): SD4_Longeron_L-Box_Serres-joints.jpg

Les "semelles" en pin d'Oregon font 15mm de large sur 24mm de haut, c'est bien suffisant pour la maquette. Les semelles définitives devraient être un assemblage de :
- semelle du haut 5mm de pin + 26mm de carbone + 16mm de hêtre
- semelle du bas 5mm de pin + 16mm de carbone + 24mm de hêtre

SD4_Longeron_L-Box_Encollage_Semelles.jpg

L'assemblage du premier longeron : variante avec remplissage des caissons avec de la mousse PU (dans l'idée de mettre du PVC réticulé dans le proto). Les cales en aggloméré simulent les futures cales en hêtre ou CP 15mm :

SD4_Longeron_L-Box_Mousse-PU.jpg

Deuxième longeron assemblé : variante avec croisillons en pin (15x15 pour les verticales - 15x12 pour les diagonales) :

SD4_Longeron_L-Box_Diagonales.jpg

Fermeture du coffrage en CP 50/10ème de chez Point-P.
Les longerons définitifs seront en Okoumé 30/10ème posé à 45° sur chaques faces + renfort 25/10ème sur les faces externes seulement de la partie marche-pieds.
Pour la maquette d'aménagement j'ai un petit peu simplifié quand même en n'utilisant qu'une couche de 5mm sur chaque face.
Mais je n'adopterais pas cette simplification sur l'avion définitif, la pénalité en masse représentant tout de même près de 1,5kg, ça pèse lourd le CP mine de rien !

SD4_Longeron_L-Box_Fermeture_coffrage.jpg

J'ai également modifié le bâti de montage en le surélevant et en le découpant à la forme du longeron, la mise en œuvre est bien simplifiée car elle permet de mettre les serre-joints comme il faut pour un bon serrage :

SD4_Longeron_L-Box_Fermeture_detail.jpg

Un piti coup de chauffage sous tente pour que l'époxy polymérise convenablement alors qu'il fait 8°C ....
SD4_Longeron_L-Box_Chauffage.jpg

Et voilà les 2 longerons coffrés, un petit coup de ponçage sur les chants et ils seront prêts à être assemblés :

SD4_Longeron_L-Box_Duo.jpg

Assemblage du L-Box :
Les deux longerons sont assemblés en maintenant l'espacement idoine, les cales 150x50x10 resteront collées à demeure :
SD4_Longerons_L-Box-Assemblage_1.jpg
SD4_Longerons_L-Box-Assemblage_1_Detail.jpg
SD4_Longeron_L-Box_Pret_a_coffrer.jpg

Ils sont ensuite partiellement coffrés avec du CP 20/10ème pour former un caisson. Le coffrage restera partiel un moment, ne sachant pas encore trop où je vais sur certains sujets :

Le longeron arrière

Les cadres

Les lisses

Alors là pas de stress, les 2 lisses supérieures de 24x36 (3 baguettes de 24x12) m'auraient consommées tellement de bois que j'aurais eu à taper dans mes autres chevrons de Douglas. Il me fallait trouver une autre solution qui me permettrait de ne pas gaspiller du beau bois tout en étant représentatif.
Il me fallait donc quelque chose sans nœuds car les lisses auront à être cintrées entre le bord d'attaque de l'aile et la pare-feu, ce qui devrait me permettre justement de définir les cotes de C0 et de C1, et un bois noueux m'aurait bien embêté dans cette tâche. J'ai trouvé la solution dans une planche de coffrage de 4m de long, reste d'un ancien chantier à la maison et qui n'a pas été utilisée.

Et bien c'est parti pour pas cher.

- débit de la planche de coffrage :

- petit coup de rabot stationnaire pour mettre le tout à la cote :

- et voilà les 6 baguettes prêtes à être réunies en 2 lisses :

Le bâti de montage du fuselage

Fabriqué à base de plaques en aggloméré épais (j'ai trouvé du 22mm) assemblé en caisson pour assurer une bonne rigidité. Par dessus ce bâti, on pose à l'emplacement de chaque cadre des tasseaux épais (chevrons) dont au aura assuré le calibrage en les passant au rabot stationnaire. Celui assurant le calage de la pare-feu (C0) est raboté en biais à la dégauchisseuse à l'angle de la pare-feu (je n'ai pas encore décidé quel sera cet angle, mais ce sera entre 10 et 15° ce qui donnera l'angle de chasse du train avant.